Géraldine CORNIÈRE

 

Géraldine Cornière vit et travaille à Rezé (44) 

La toile est blanche, puis une projection de peinture éclabousse cette blancheur. Essuyer, frotter, tamponner, faire apparaitre l’inattendu. La toile prend forme comme par magie, des paysages apparaissent, une histoire s’invente. La toile mouchetée, salie, parfois malmenée, devient une source d’inspiration inépuisable. L’arbre est là, immense et fort. L’homme est à ses côtés, petit et fragile. L’arbre le protège. C’est « son » arbre. Il lui apprend la sagesse et la patience. 

  Présentation   Le joli monde