Pour qui connaît Michel Gaborit, le terme "abstrait" semble tout à fait à l'opposé du personnage. En effet, personne n'est plus près que lui de toutes les réalités terrestres. C'est peu de dire qu'il aime la nature, il en fait partie intégrante et, sans qu'il en ait la volonté, on retrouve dans ses toiles ce qu'il a vu et ressenti: les nuances de sa collection d'iris, celles d'un plumage, de quelque mousse ou lichen une forme animale, une souche déchiquetée abandonnée par un torrent, une flamme, quelque partie aussi de l'infiniment grand ou de l'infiniment petit.

Lydie Gaborit

 

Régine Albert

Retour à l'artiste